Bourrée planière.

J'ai parfois vu massacrer la bourrée planière (certains disent bourrée plénière), je n'en avais jamais vu une qui fonctionnait correctement. Ce clin d'œil donne une fiche de danse incomplète, et permettra à ceux qui la connaissent déjà de comprendre les règles de base de la deuxième partie, et de m'offrir une bourrée à peu près correcte.

Une animation vaut mieux qu'un long discours.


Mesure 1, temps 1

Mesure 3, temps 1

Mesure 1, temps 2

Mesure 3, temps 2

Mesure 1, temps 3

Mesure 3, temps 3

Mesure 2, temps 1

Mesure 4, temps 1

Mesure 2, temps 2

Mesure 4, temps 2

Mesure 2, temps 3

Mesure 4, temps 3

Les règles.

Il faut un meneur qui se positionne d'un côté de la bourrée. Sur mon croquis animé, le meneur serait au début de la danse en bas à droite. La musique est censée se trouver à droite.
Au début de la danse (première partie), le couple meneur suivi des autres danseurs font des avance-recule ensembles (l'un avance pendant que l'autre recule). Les pas se font sur des losanges.
Les danseurs qui souhaitent se rajouter peuvent le faire uniquement pendant la première partie et doivent se positionner en fin de danse (à gauche sur mon croquis animé).
Lorsque le meneur le décide, il change de côté, ce qui va entraîner les décalages de la deuxième partie. 2 pas de bourrée après son changement, le dernier de la danse, attentif à ce qui se passe de l'autre côté, change. Tous les deux pas de bourrée, un nouveau danseur change de côté.
Les pas de bourrée en avançant se font vers la droite, et ceux qui reculent se font droits, permettant ainsi le déplacement de chacun vers sa droite.
Un danseur changera de côté si pendant qu'il recule, il n'a plus personne à sa droite.
Le changement de côté se fait pendant qu'il avance. Du coup, après son changement, il se retrouve de l'autre côté, en avançant de nouveau. Il avance donc deux fois de suite.
Pendant les deux pas de bourrée en avançant, chaque danseur regarde un danseur en face, puis en reculant il doit regarder le danseur qu'il voit plus à droite. Il change de même son regard, lorsqu'il avance de nouveau. Les regards sont symbolisés par des lignes dans mon animation.
Lorsque l'on change de ligne du côté de la musique (à droite sur mon animation), on regarde son ancien voisin après le passage.
Lorsque l'on change de ligne du côté opposé à la musique (à gauche sur mon animation), on saute le regard de son ancien voisin après le passage pour regarder le suivant.

Pédagogie et apprentissage.

Il y a une grosse dissymétrie dans la danse: il y a autant de personnes de chaque côté avant les permutations. Dans mon animation, il y a 8 danseurs de chaque côté. Après le premier changement, un danseur est passé de l'autre côté, il y a donc deux danseurs de plus d'un côté que de l'autre (7 et 9 dans mon animation). Après le deuxième changement, on redevient égaux en nombre (par exemple 8 et 8).
Il faut commencer par danser avec un nombre impair de danseurs. Le maître à danser se met en «bas à droite», avec un partenaire en face. Une personne seule se trouve en fin de ligne du meneur («en bas à gauche»). Ainsi il aura toujours deux lignes avec un nombre de danseur identique, le danseur en plus est celui qui passe de l'autre côté.
Les changement se font pareillement des deux côtés (on regarde son ancien voisin lorsqu'on est passé).
Un fois que ce mouvement est en place, on recommence en rajoutant le danseur qui manque («en haut à gauche»). Quand on passe de l'autre côté en fin de bourré on regarde comme on le faisait avant, c'est à dire en "sautant" la personne qui a été rajouté.


dansetrad.fr > Bourrée planière
http://dansetrad.fr